Les bienfaits du CBD

L’équipe de CBD42 va vous présenter dans cette rubrique les différents bienfaits supposés du CBD pour les affections suivantes:

Le CBD et les insomnies

La recherche suggère que la consommation de CBD avant le coucher peut améliorer le sommeil chez les personnes souffrant d’insomnie [1].
Le CBD et le sommeil en vidéo :
Vidéo explicative de l’effet du CBD pour un meilleur sommeil. (en anglais)

CBD et Douleurs

Des études suggèrent que les cannabinoïdes pourraient être une nouvelle classe de médicaments pour le traitement de la douleur chronique [12].
Le Cannabidiol a significativement diminué la douleur inflammatoire et neuropathique chronique chez les rongeurs [3].
Il a aussi, en particulier en combinaison avec le THC, présenté des résultats prometteurs pour le traitement de la douleur postopératoire, de la douleur chronique associée à la sclérose en plaques, du cancer, de la polyarthrite rhumatoïde et de douleurs neuropathiques [456].
Sativex, une combinaison de CBD et de THC comme spray sublingual, est efficace dans le traitement de la douleur neuropathique chez les patients atteints de sclérose en plaques et chez les patients cancéreux souffrant de douleur avancée [78].
Des études montrent que le CBD et les opioïdes agissent ensemble pour soulager la douleur [9].
Vidéo sur le CBD et la douleur par CannabisCulture, Québec.

CBD, inflammations et douleurs

En raison de son rôle anti-inflammatoire, le CBD est un agent thérapeutique très prometteur pour une variété de troubles inflammatoires et associés à la douleur. Pour profiter de ses propriétés, il peut être utilisé oralement ou de manière cutanée avec une crème.
Le Cannabidiol a d’ailleurs significativement diminué la douleur inflammatoire et neuropathique chronique chez les rongeurs [1].
Le CBD et les inflammations en vidéo :
Explication par le Dr. Philip Blair de l’inflammation et des effets du CBD (vidéo en anglais).

Le CBD contre la dépression

Selon les chercheurs, le Cannabidiol a des effets antidépresseurs chez les souris [12]. Des études ont montré que les effets antidépresseurs du CBD étaient rapides, continus dans le temps et comparables à ceux d’un médicament tricyclique commun, l’imipramine, également connu sous le nom de Tofranil [34].
Le CBD et la dépression, en vidéo :
Zoom sur 14 résultats d’études des effets du CBD sur la dépression (vidéo en anglais).

CBD et Psychose

Des études sont menées sur les bienfaits du CBD dans les cas de psychose depuis les années 1980. Celles-ci ont mis en avant que :
le CBD est un traitement potentiel de la psychose [12].
Il peut améliorer les symptômes de la schizophrénie, mais son mécanisme d’action est inconnu [34].
Le Cannabidiol pourrait avoir des effets similaires à ceux des médicaments antipsychotiques atypiques, mais avec moins d’effets secondaires [5].
En vidéo, le CBD et les psychoses :
Témoignage d’un schizophrène et de son traitement à base de Cannabidiol. (vidéo en anglais)

CBD, contre les nausées et pour l’appétit

Une étude a montré que le CBD soulageait les nausées et les vomissements quand il était administré aux rats [1].

Les chercheurs ont trouvé que le CBD à faible dose diminue les nausées et les vomissements produits par les médicaments toxiques, cependant à fortes doses, il a augmenté la nausée ou n’a eu aucun effet sur les modèles animaux [23].

Selon le National Cancer Institute, le Cannabidiol augmente l’appétit en se liant aux récepteurs cannabinoïdes dans le corps [4].

le CBD et le diabète

Plusieurs études ont été menées sur des humains et des animaux pour mesurer l’incidence du Cannabidiol sur le diabète. Parmi celles-ci, nous en avons retenus 4 qui ont mis en lumière que le Cannabidiol a significativement réduit le développement du diabète chez les jeunes souris non obèses, de 86% chez les souris non traitées à seulement 30% chez les souris traitées au CBD [ 12].

Le cannabidiol peut inhiber et retarder la destruction des cellules pancréatiques productrices d’insuline et la production de cytokines inflammatoires chez les diabétiques [ 3].

Ces données renforcent les hypothèses selon lesquelles le Cannabidiol peut éventuellement être utilisé comme agent thérapeutique pour le traitement du diabète de type 1 à un stade précoce de la maladie [4].

CBD contre le cancer

De nombreuses études ont été menées de part le monde pour identifier les effets de la molécule de CBD dans le traitement du cancer. Ils s’avèrent que dans le cadre de ces études :

  • Le CBD a réussi à arrêter le développement des cellules cancéreuses dans plusieurs cas de cancer du col de l’utérus [12].
  • Il a aussi augmenté la mort des cellules tumorales dans la leucémie et le cancer du côlon [345].
  • Il a également diminué la croissance et l’invasion des cellules de gliome humain, suggérant ainsi son rôle possible en tant qu’agent antitumoral [78].
  • Les cannabinoïdes peuvent être aussi des outils prometteurs dans le traitement du cancer du sein et de la prostate, en raison de leurs effets antitumoraux directs, de leur capacité à améliorer l’efficacité des médicaments antitumoraux conventionnels et de leur utilité pour réduire la douleur [91011].

Voici les mécanismes anti-cancéreux du CBD : 

  1. Il a diminué la capacité des cellules cancéreuses à produire de l’énergie et ainsi entraîner leur mort [12]
  2. Un traitement au CBD aide les cellules tueuses activées par les lymphokines (LAK) à mieux détruire les cellules cancéreuses [13]
  3. Le Cannabidiol bloquerait également la signalisation CPR55, ce qui réduirait la prolifération des cellules cancéreuses.

Le Cannabidiol présente donc un grand intérêt dans la recherche des méthodes de traitement du cancer et l’on peut parier que le nombre d’études ne va faire qu’augmenter et révéler son potentiel.
Conférence du Dr. Pierre Yves Desprez à propos de ses recherches sur les cannabinoides et le cancer.

CBD et maladies neurodégénératives

Il a été démontré que le CBD prévient les effets toxiques du glutamate (neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central) et des espèces radicalaires de l’oxygène (ERO) dans le cerveau, empêchant ainsi la mort des cellules cérébrales [12]. Il a une activité antioxydante supérieure à la vitamine C (acide ascorbique) ou à la vitamine E (α-tocophérol) [3].

Le CBD peut également protéger les cellules du cerveau contre la toxicité des bêta-amyloïdes, ce qui en fait un traitement potentiel dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson [45]. Il peut également protéger le cerveau dans les cas où le flux sanguin est réduit (ischémie) [67].

Dans le cas de la maladie de Parkinson, les premières études chez l’homme ont montré une amélioration liée à la dose de Cannabidiol consommée chez les patients atteints de la maladie de Parkinson traités avec une dose journalière de 100 à 600 mg de Cannabidiol pendant une période de 6 semaines [8]. 

Concernant la maladie d’Alzheimer, des études ont été menées sur des animaux et ont montré qu’il a inversé les déficits cognitifs engendré par la maladie d’Alzheimer [9].

En raison de ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes, le Cannabidiol pourrait aussi être un agent prometteur pour traiter et prolonger la survie des patients atteints de sclérose latérale amyotrophique (SLA) [10].

La maladie de Parkinson et le CBD en vidéo :
 vidéo des effets du Cannabis médical sur un patient atteint de Parkinson.

CBD et Sclérose en plaques

Différentes études menées autour de la maladie de la sclérose en plaques ont démontré que les dérivés du cannabis peuvent soulager les symptômes chez les patients atteints par cette maladie [1].

Une combinaison de CBD et d’autres cannabinoïdes est efficace et bien tolérée dans le traitement de l’étanchéité musculaire, la douleur, les troubles du sommeil et la perte de contrôle de la vessie (incontinence urinaire) chez les personnes atteintes de sclérose en plaques [234].

Vidéo sur le CBD et la sclérose en plaques :
L’accompagnement des victimes de la sclérose en plaques avec les composés du Cannabis. (vidéo de 2014, la loi a changé depuis)

Le CBD et les maladies intestinales

Des études ont confirmé que le Cannabidiol prévient la colite dans les modèles animaux de MII [123].

La combinaison de CBD et d’autres cannabinoïdes peut réduire l’inflammation et soulager les symptômes de MII, tels que les douleurs abdominales, la diarrhée et l’appétit réduit [4].

Des études ont également montré que le Cannabidiol peut être un bon candidat pour normaliser la motilité intestinale chez les patients atteints d’une maladie inflammatoire de l’intestin [56].

Il peut réduire la gravité de l’inflammation intestinale en activant le récepteur gamma activé par les proliférateurs de peroxysomes (PPAR-gamma) [78].

Ce contenu est fourni par l’équipe CBD42 à des fins d’information et d’éducation seulement. Il n’est pas destiné à fournir des conseils médicaux ou à se substituer à un avis médical ou à un traitement prodigué par un médecin personnel. CBD42 conseille à tous les lecteurs de consulter leur médecin ou un professionnel de santé qualifié pour des questions de santé spécifiques. L’auteur et l’éditeur de ce contenu ne sont pas responsables de l’utilisation qui pourrait être faite de ces informations.
Tous les lecteurs de ce contenu, en particulier ceux qui prennent des médicaments sur ordonnance ou en vente libre, devraient consulter leur médecin avant de commencer tout programme de supplémentation.
Sources complémentaires : leguideducbd.fr

Panier